Cape Bonavista

De nos jours, la localité de Bonavista ne se distingue pas des autres petites villes tranquilles de la côte de Terre-Neuve.  Pour cette raison, on a du mal à imaginer qu'il y a une génération à peine, ce petit coin de pays était un centre de commerce international, qui influait sur les économies du monde entier.

Explorateur né à Gènes, en Italie, Giovani Caboto fut envoyé à la découverte du Nord-Ouest de l'Atlantique par les bons bourgeois de Bristol, en Angleterre.  C'est à Cape Bonavista que Cabot et son équipage se seraient arrêtés, pour la première fois, en 1497.  C'est à partir de cette date que se développa l'industrie de la pêche de la morue, avec séchage local du poisson et transport vers les marchés européens ... et que d'innombrables fortunes se firent et de défirent !

Un peu au hasard, ruelles et rues étroites se croisent dans les collines de la ville, qui se visite en voiture, en vélo, ou préférablement à pied.  Cette visite ne serait cependant pas complète sans un détour au Cap Bonavista et au phare !  Construit en 1843, le phare a été restauré et est désormais un lieu historique, où les visiteurs peuvent s'imaginer la vie isolée que menait un gardien de phare au XIXe siècle.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

SimpleSite.com
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

06.09 | 00:15

Dites moi donc: êtes vous revenu finalement car après le 17 juillet plus rien ? Je n'ai pas eu vent de nouvelles disant que le traversier avait coulé ?

...
06.09 | 00:12

J'en conclu que tu es héliophyle ! Et pas à peu près.

...
06.09 | 00:06

Ces photos de St.John's me rappellent de bons souvenirs. Première photo du haut: c'est là que j'ai appris à changer de vistesse sur ma toyota à clutch !

...
13.08 | 18:46

Bonjour Christiane et Claude ! En fait, malgre que nous soyons alles aux "bons" endroits, nous n'en avons vu AUCUN !!! (travaux majeurs ...)

...
Vous aimez cette page